Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 mars 2012 6 17 /03 /mars /2012 18:40

Dans trois vidéos de présentation, Gilles Morard (club lyonnais de Yoseikan) décrit trois sous-disciplines du Yoseikan Budo: le Yoseikan Aikido, le Yoseikan Karatedo et le Yoseikan Iaido. Voici les vidéos et les textes de présentation qui les accompagnent:

 

Aiki Yoseikan

"L'Aïkido Yoseikan (voie de l'union des énergies) constitue le système des clefs. Il est basé sur trois schémas principaux: les extensions (Kudaki), les flexions (Oli) et les torsions (Néji) articulaires qui permettent de mettre en évidence l'onde énergétique (ki) à très courte distance et lorsqu'il y a saisie. Le rôle des petites articulations du buste, les charnières, prend ici aussi toute son importance. C'est pourquoi, l'éducation et le renforcement du corps doivent être mis au service de sa disponibilité pour une utilisation optimale et sans risque traumatique. Il faut, en Aïkido comme en Karatédo, construire le corps et non le détruire, le rendre spontané et non nécrosé."


 

 

Yoseikan Iaido

"Le Iaïdo (littéralement: la voie de l'unité de l'être) est l'art du dépouillement par excellence car un simple sabre et quelques mètres carrés suffisent pour pratiquer une vie entière. Mais cette apparente ascèse est en fait l'art de la complétude. Ne faire qu'un avec soi-même, avec son sabre et son adversaire imaginaire demande une longue et rigoureuse pratique codifiée qui, quelles que soient les écoles, s'articule toujours autour de trois actions:
1: dégainer (Nuki Tsuké), 2: couper (Kiri Tsuké), 3: rengainer (Noto Tsuké)."


 


Yoseikan Karatedo

"Le Yoseikan Karatédo constitue le système des percussions du Yoseikan Budo. Il est basé sur l'envoi de l'onde de choc pour les atémis à mains nues (coups de pieds, de poings) et avec armes (batons, tonfa, nunchaku, sabre) ainsi que pour toutes les techniques de dégagements et de parades.

C'est un style souple dans lequel on priviligie les déplacements, les esquives et les déviations aux positions statiques et aux blocages. La tonicité est par conséquent beaucoup plus primordiale que la force musculaire; les os et les articulations sont préservés, de sorte qu'il est possible de pratiquer jusqu'à un âge avancé."

 


Merci à Gilles Morard !



 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires